Le principe de la Réinformation Vibratoire

A la base, l’information

Le fondement d’une thérapie énergétique est de travailler sur le plan de l’information plutôt que d’interagir au niveau physiologique, en considérant le corps comme une structure d’information cohérente.
Le thérapeute cherche à réinformer une fonction, un organe ou une cellule afin qu’ils retrouvent leurs équilibres vibratoires indispensables à un fonctionnement optimal.
Dans le cas d’une allergie par exemple, nous allons réinformer l’organisme sur l’innocuité et la compatibilité d’une énergie vibratoire externe pour qu’il n’entre plus en conflit avec elle.
Dans cette approche, sensibilité, intolérances et allergies sont comprises comme une même réponse avec un degré de réactivité différent.

Selon la Radionique, tout est vibration

La radionique est une science développée en Angleterre depuis la fin du 19ème siècle qui considère toute chose dans l’univers comme émettant une fréquence qui lui est propre.

Cette approche consiste à aborder chaque substance sous l’angle de son empreinte vibratoire. Des appareils ont été mis au point pour enregistrer ces fréquences. Il est aussi possible de les traduire en tant qu’ondes de forme ou de codes numériques. Nous disposons ainsi d’une banque de données vibratoires de milliers de substances qui représentent toutes des allergènes potentiels avec lesquels nous interagissons au quotidien. Ces mêmes codes servent à la fois de testeur de sensibilité et de base de réinformation.

La mémoire de l’eau

La recherche a démontré que quelques gouttes d’eau suffisent pour transmettre et conserver ces empreintes vibratoires.
L’eau agit alors comme un disque dur capable d’emmagasiner d’énormes quantités d’informations.

L’homéopathie de contact

Grâce à l’activation de très hautes dilutions homéopathiques, la transmission d’information est rendue disponible à l’organisme sur son plan énergétique au travers de la peau plutôt que par ingestion de granules.
Différents niveaux de dilution permettent d’amener des résultats spécifiques selon les besoins de chacun.

C’est ce que nous appelons le mode ARS :
A-Atténuer, pour tout ce qui est en excès ou hypertonique
R-Renforcer, pour tout ce qui est en manque ou hypotonique
S-Syntoniser, pour ajuster à la même fréquence tout ce qui relève de l’allergie

D’une simplicité extrême

Le soin de réinformation est constitué d’une capsule contenant de l’eau encodée.

Elle se porte à même la peau à hauteur du sternum selon un calendrier bien précis : 8 heures par jour, pendant 15 jours répartis sur 1 mois.
Cette solution offre l’avantage d’un traitement naturel non invasif. En effet, la personne traitée ne fait que porter sa capsule personnelle en pendentif. Grâce au principe d’inversion vibratoire, il n’est pas nécessaire de pratiquer l’éviction des allergènes concernés ce qui rend possible de cumuler un certain nombre de réactifs en même temps pour simplifier et raccourcir la durée globale du soin.
La méthode de Réinformation Vibratoire Lumen Care est :

  • Sans ingestion ou absorption cutanée,
  • Sans régime ou éviction alimentaire,
  • Sans risque d’effet secondaire,
  • Sans interaction médicamenteuse,
  • Sans limite d’âge.

Quel est le champ d’application ?

La réinformation vibratoire ne traite pas de symptôme en particulier, elle permet aux cellules du corps de retrouver leur équilibre vibratoire et de s’auto-guérir grâce à une réponse immunitaire optimale.
Aussi est-il très intéressant d’envisager le phénomène allergique de manière plus globale que ce que nous en connaissons communément. En effet, toute substance de notre environnement est un allergène potentiel, y compris notre propre corps en ce qui concerne les maladies auto-immunes.
Par exemple, à quoi ressemble une allergie à la vitamine C, au calcium ou au fer ?
Ce sont des éléments vitaux pour lesquels il n’y a aucun signe extérieur de sensibilité, pourtant une allergie à ces substances entraine logiquement une carence puisque l’organisme va systématiquement rejeter ces nutriments. Et une éventuelle complémentation ne servira tout au plus qu’à fournir une plus grande dose « d’allergène » au corps.
L’action de la réinformation vibratoire va dans ce cas permettre au corps de ne plus être en rejet de la substance pour pouvoir la réassimiler normalement. C’est à partir de ce moment que la supplémentation deviendra efficace si la carence est importante.

Le plan émotionnel

Ce qui fonctionne pour le corps physique est également valable sur le corps émotionnel qui, en énergétique, se comporte de manière similaire mais sur un plan plus subtil.
De même que pour les réactifs physiques, l’objectif est de permettre au corps de mieux gérer une sensibilité.
Il ne sera pas question d’exclure une émotion de son champ mais de ne plus être en proie à une sur-réaction ou à un blocage qui lui est associé.
Nous pouvons travailler à partir des émotions simples, des sensibilités interpersonnelles (dans une fratrie par exemple) ou des sensibilités de situation liées à un évènement.
Les fleurs de Bach sont également utilisées comme réactifs.

Test de sensibilité

En pratique nous ne pouvons rien faire sans réaliser un test de sensibilité à même d’indiquer quels sont les réactifs en jeu et ce qu’il convient de traiter pour une personne.
Il existe plusieurs manières de réaliser ce test. Le plus adapté est le test de résistance musculaire emprunté à la kinésiologie, car rien n’est plus à même d’indiquer une sensibilité que le corps lui-même.
Le principe est très simple :  le praticien place un réactif dans une main de la personne et exerce une pression sur son autre main.
Si le bras résiste c’est que tout va bien, si le bras flanche c’est qu’il y a sensibilité.
Il existe de multiples variantes de ce test qui peut aussi se pratiquer à distance grâce à une technique de radiesthésie.

 

Des soins adaptés à chaque individu

Après avoir passé en revue tous les réactifs disponibles en test, ceux qui ressortent comme sensibles seront encodés en mode ARS pour réaliser la capsule de réinformation adaptée.
Pour plus d’objectivité, les sensibilités sont évaluées sur une échelle qui comporte cinq degrés :
[1] sensible, [2] hypersensible, [3] intolérant, [4] allergique, [5] anaphylactique.

L’objectif sera de rabaisser tous ces degrés à zéro à l’issue du protocole.
Selon le terrain, il peut être nécessaire de réaliser plusieurs capsules, mais rarement plus de 3, à raison d’une par mois. Cela est très difficile à prévoir dans la mesure où il est possible qu’après avoir découvert une couche, une autre, plus profonde, est alors mise en évidence un peu à la manière des couches successives d’un oignon que l’on pèle.
Un soin de réinformation validé est alors acquis de manière durable.

L’association APSL référence les thérapeutes habilités à pratiquer des tests personnalisés et de réaliser les capsules de soin correspondant :
www.apsl-sante.org

Le catalogue de soins

Il existe un certain nombre d’affections pour lesquelles une personne sait parfaitement de quelles sensibilités elles relèvent sans avoir besoin de consulter un thérapeute, notamment pour toutes les allergies dites classiques.
L’objectif est de soulager les symptômes prédominants avant, si besoin, de consulter individuellement un thérapeute pour aller plus loin.
Un ensemble de protocoles de réinformation est disponible sur la boutique en ligne Lumen Care Laboratory.
Les complexes sont formulés pour couvrir une problématique au sens large (voir la liste des réactifs vibratoires sur le catalogue en ligne).
Les bases sont des mélanges simples.