Message promotionnel

SANTE

En finir avec l'allergie aux pollens et le rhume des foins ?

Une simple fiole de verre portée en pendentif pendant quinze jours et c’est la fin du cauchemar allergique qui vous gâche la vie quand les beaux jours reviennent !

Publié le 6 mai 2019

Est-ce une nouvelle escroquerie sortie du cerveau pervers d’un charlatan ? La question vient immédiatement à l’esprit, à l’heure ou l’homéopathie – dont le traitement en question « complexe-pollens » se réclame – subit des attaques de plus en plus virulentes des milieux scientifiques et pourrait être prochainement déremboursée par la sécurité sociale française.

Pourtant, Olivier Coen n’a guère le profil de l’escroc.

L’inventeur du « complexe-pollens » est le fondateur, il y a plus de quinze ans, d’une coopérative de communication audiovisuelle et il n’aurait jamais eu vocation à s’intéresser aux questions d’allergies s’il ne souffrait pas lui-même d’une allergie sévère au gluten. Des années de soins lourds et de régimes contraignants l’on amené finalement à s’intéresser aux médecines dites « parallèles » et notamment à l’homéopathie korsakovienne et à la mémoire de l’eau.

Basé sur la mémoire de l’eau

Ses recherches l’ont conduit à mettre au point ce procédé de « Réinformation Vibratoire ». Une fiole remplie d’eau, en contact avec la peau, contenant elle-même des traces infimes de l’allergène qui, par effet électromagnétique, va envoyer dans le corps des informations. Dans le cas du pollen cela aura comme action de « ré-informer » le corps qui souffre d’allergie pour lui faire sentir que les pollens ne sont pas nocifs et donc n’impliquent pas la mise en œuvre du système immunitaire. De fait, c’est bien l’exagération pathologique de la réponse immunitaire qui caractérise l’allergie. Bref, si l’on est rationnel, il faut croire que l’eau réagit à son environnement et est en mesure de garder en mémoire des informations et de les retransmettre.

Vous n’y croyez pas ?

Dans ce cas, contentez-vous des traitements longs et coûteux aux résultats aléatoires de la médecine officielle (traitement aux antihistaminiques ou recours au procédé de « désensibilisation médicale »). Mais si vous n’êtes pas incrédules par principe, cela vous sera peu coûteux (48 €) d’essayer. Tout ceux qui l’on fait (voir les témoignages) s’en sont trouvé soulagés, voire totalement guéris. Bref, le jeu en vaut la fiole !

> En savoir plus

Le témoignage de Marc :

« J’ai fait le traitement en mars. D’habitude les symptômes démarrent en mai. Nous sommes le 12 juin et je n’ai pas pris un seul antihistaminique. C’est une diminution absolument colossale et extrêmement positive. »
Loading...

Processing Order...

Please wait while we process your payment...